Prenez
Rendez-vous!
Conseils santé
Participer à une compétition sportive demande une grande préparation et ce, plusieurs mois à l’avance. Les sportifs s’entrainent et se surpassent afin d’avoir la meilleure performance possible au jour «J». Évidemment, l’entrainement est une partie importante de la préparation, mais qu’en est-il de l’alimentation? Peut-elle avoir un impact sur la performance à un point tel qu’elle pourrait l’améliorer? La réponse est oui et ce, autant pour les athlètes de haut niveau que pour les sportifs du dimanche. L’alimentation doit faire partie de la préparation au même titre que l’entrainement.

Nos besoins varient selon le type de sport qui est pratiqué et les enjeux qui y sont rattachés. Par exemple, les sports d’endurance tels que la course et le vélo se caractérisent par une grande distance à parcourir et une longue durée de l’épreuve. Ainsi, il faut s’assurer que les sportifs pratiquant ce type de sport rencontrent leurs besoins énergétiques et qu’ils consomment suffisamment de liquides et de glucides lors de l’épreuve. D’un autre côté, les sports de puissance tels que les sprints et la boxe se caractérisent par des efforts intenses, mais de plus courte durée. Il faut alors s’assurer de développer et maintenir la masse musculaire à long terme pour performer lors de la compétition. Bref, il faut adapter notre alimentation afin de rencontrer les besoins spécifiques du sport pratiqué. 

Voici quelques règles de base à suivre : 

  • Avoir une alimentation équilibrée : Cela peut vous sembler anodin, mais il importe d’avoir des aliments d’au moins 3 des 4 groupes alimentaires à chacun des repas pour aller chercher tous les nutriments dont vous avez besoin pour rencontrer vos besoins et maximiser votre performance.

  • S’hydrater : Il faut s’assurer de boire suffisamment avant, pendant et après l’entrainement. Ceci vous permettra de remplacer tous les fluides perdus et d’éviter les désagréments de la déshydratation (fatigue, étourdissement, etc.). On recommande un minimum de 500 ml (2 tasses) d’eau 2 heures avant une activité physique.

  • Manger suffisamment de glucides : Les glucides, c’est votre carburant  tout comme l’essence pour une automobile. Ils vous fournissent de l’énergie lors de la pratique d’activité physique. De plus, il faut s’assurer d’avoir suffisamment de glucides les jours précédant la compétition pour maximiser vos réserves de glycogènes musculaire et hépatique. Sources de glucides : produits céréaliers (pain, pâtes, riz, quinoa, céréales, etc.), fruit

  • Manger suffisamment de protéines : Les protéines sont importances, puisqu’elles permettent, entre-autres, à vos cellules de réparer les tissus musculaires endommagés lors de l’activité physique. Les besoins en protéines sont augmentés lors de la pratique d’activité physique. Avoir une source de protéines à chacun de vos repas et collations devrait suffire pour combler vos besoins. Sources de protéines : viande, volaille, poisson, noix, graines, lait, yogourt, etc.
Retour

Inscrivez-vous à notre infolettre

De précieux conseils pour votre santé, des offres exceptionnelles, ne manquez rien de l’actualité Physio-Santé!

connectez-vous à nous