Prenez
Rendez-vous!
Conseils santé

C'est le printemps: Il fait beau, les feuilles poussent, les bourgeons sortent, vous éternuez, votre inconfort est grandissant... Êtes-vous aux prises avec des allergies saisonnières ?

Selon une étude de l’Institut National de Santé Publique du Québec, près de 25% de la population souffre d’allergies respiratoires.

Une allergie est une réaction excessive du système immunitaire (système de défense du corps) à une substance étrangère au corps qui normalement est sans danger. De telles substances sont appelées« allergènes » et les principales sont : pollens, herbes à poux, poussière, acariens, substances sur les poils ou la peau des animaux, moisissures et certains produits chimiques. Lorsqu’une ou des substances entrent en contact avec les yeux ou les voies respiratoires de la personne allergique, le système immunitaire met en branle une réaction inflammatoire. De l’histamine et d’autres substances inflammatoires sont alors inutilement libérées. Cette réaction entraine la dilatation des vaisseaux sanguins et l’augmentation des sécrétions liées à l’apparition des symptômes de rhinite allergique. 


Les allergies sont souvent saisonnières. Lorsqu’elle est causée par le pollen, on l’appelle rhinite saisonnière ou, plus communément, rhume des foins. Elle apparaît périodiquement, le plus souvent, du printemps à la fin de l’été. Au printemps c’est le pollen des arbres qui est en cause, au mois de Juillet c’est plutôt les graminées (gazon, foin, seigle, blé, maïs) et à la fin de l’été, l’herbe à poux. Les moisissures plus importantes au moment de la fonte des neiges et de l’entretien des pelouses peuvent aussi êtres en cause.

Les symptômes peuvent se manifester de diverses façons selon les individus, les principaux sont :
 

  • Démangeaisons, larmoiements et rougeurs des yeux
  • Éternuements
  • Picotements du nez
  • Congestion nasale (rhinites allergique)
  • Écoulement nasal
  • Difficultés respiratoires

Ces symptômes peuvent être accompagnés de fatigue, de mal de tête et de sinusite.

Traitements

Cesser l’exposition aux allergènes connus est la première étape du traitement antiallergique. Mais ce n’est pas toujours possible, comme dans le cas du pollen.

Les différentes méthodes de traitements sont principalement :

  • La médication (antihistaminiques, décongestionnants, etc.)
  • La désensibilisation progressive (Une fois par mois pendant trois à cinq ans)
  • Les approches alternatives comme l’acupuncture

Les allergies tout comme l’asthme et les sinusites peuvent être traités efficacement par l’acupuncture.

L’acupuncture considère la réaction allergique comme une mauvaise adaptation de l’organisme à son environnement. 

Le traitement vise à équilibrer l’énergie du patient et à le soulager de ses symptômes allergiques : en diminuant en phase aigue les symptômes d’inflammation et de congestion et en prévention en régularisant le système immunitaire pour prévenir les manifestations futures.

L’acupuncture tient compte des forces et des faiblesses propre à chaque individu lorsqu’il établit le bilan énergétique lors de là première visite.

Il est conseillé de consulter en acupuncture avant la période des allergies afin d’obtenir de meilleurs résultats.

Il est à noter que les enfants réagissent très vite et très bien à l’acupuncture.

Une approche complémentaire au traitement d’acupuncture peut aussi être envisagé conjointement avec de la naturopathie ou de l’homéopathie.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à me contacter ou prendre rendez-vous avec Lorraine

Bon printemps!

Retour

Inscrivez-vous à notre infolettre

De précieux conseils pour votre santé, des offres exceptionnelles, ne manquez rien de l’actualité Physio-Santé!

connectez-vous à nous