Prenez
Rendez-vous!
Conseils santé

La périostite ou "shin splint" c’est cette petite douleur souvent ressentie sur le tibia. Vous avez même l’impression que vous avez « mal à l’os »!

La périostite tibiale est peu connue de nom mais demeure une affection fréquente chez plusieurs adeptes de sport. Elle survient surtout chez les athlètes en début de saison et chez ceux qui débutent une nouvelle activité. Les coureurs, les joueurs de tennis, de volleyball, de basketball, de soccer et autres sports avec des phases de saut sont sujets à rencontrer ce type de blessure.

Le périoste est un tissu qui recouvre la surface de l'os. Il est riche en nerfs et vaisseaux et se confond avec les insertions des muscles sur l'os. Les fibres tendineuses fixées sur le tibia sont alors irritées et enflammées.

La périostite tibiale est caractérisée par une douleur qui débute de façon insidieuse et qui est localisée au niveau de la région interne du tibia à la zone inférieure ou supérieure.

Cette douleur augmente souvent avec l'entraînement et est soulagée par le repos et la glace. Il n’est pas rare de ressentir la douleur pendant vos périodes d’accélérations et de décélérations. À plus grande vitesse, on pourrait ressentir une diminution de la douleur. Cette diminution pourrait s’expliquer par le fait qu’à une vitesse plus élevée l’impact au sol serait plus court et impliquerait plus les structures musculaires qu’osseuses.

Qu’est-ce qui cause une périostite ?

  • problème biomécanique du pied (pieds plats ou creux)
  • chaussures inadéquates
  • surface de course ou de jeu trop dure
  • augmentation trop rapide de l'entraînement
  • faiblesse et/ou manque de souplesse musculaire
  • Un manque de proprioception

Si vous souffrez d'une périostite, le repos et l'application de glace sont recommandés. Appliquez de la glace pendant 15 minutes plusieurs fois par jour. La période de repos sera variable selon l'irritabilité de la condition. Il faut se rappeler que le corps s'adapte et que la quantification du stress lors de la reprise de l’activité sportive est primordiale. Elle doit être progressive. Elle sera donc variable d'une personne à l'autre en fonction des symptômes. Éviter les sports impliquant des sauts ou de la course. Favoriser des activités telles que le vélo, la natation ou encore l’elliptique. Vous garderez la forme et permettrez à votre périoste de guérir !

Vous avez ralenti et vos douleurs persistent ?

Une consultation en physiothérapie pourra vous confirmer le diagnostic. Le physiothérapeute pourra adapter un programme d’étirements et d’exercices à votre niveau. Des solutions antalgiques tel que les ultrasons, la cryothérapie pourront être utilisés pour aider au soulagement de la douleur et à la résorption de l’inflammation. Le taping pourra également vous être proposé. Le physiothérapeute vous aidera à retourner à vos activités plus rapidement et surtout de façon sécuritaire en vous guidant dans la progression de la reprise de votre sport.

Vous ne devez pas négliger une périostite car sa complication directe est la fracture de stress. Alors, mieux vaut ralentir un peu que d’être arrêté un bon bout de temps !

Retour

Inscrivez-vous à notre infolettre

De précieux conseils pour votre santé, des offres exceptionnelles, ne manquez rien de l’actualité Physio-Santé!

connectez-vous à nous