Prenez
Rendez-vous!
Conseils santé

Vous avez peut-être déjà entendu quelqu’un dire qu’il avait le nerf sciatique coincé. Le terme médical pour désigner ce problème est la sciatalgie. Un terme médical général qui signifie tout simplement : une douleur sur le trajet du nerf sciatique.

Les nerfs sont comparables à des fils électriques : ils acheminent plusieurs informations entre différentes parties du corps. Le nerf sciatique est le plus long du corps humain. Il prend naissance au bas du dos et descend ensuite dans chacune des jambes pour terminer sa course au niveau des pieds.

La douleur ressentie sur le trajet du nerf est causée par l’inflammation de celui-ci. Le plus souvent, cette inflammation provient d’une compression d’un nerf au niveau du bas du dos. Même si vous ressentez votre douleur derrière la cuisse ou le mollet, elle vient de votre dos. Dépendamment du degré de la compression, d’autres symptômes pourront apparaître, tels que des engourdissements et parfois même une diminution de force de certains muscles de la jambe.

La sciatalgie peut débuter de plusieurs manières : prendre des postures inadéquates de façon prolongée, faire de faux mouvements au niveau du dos, ou bien de l’usure à la colonne vertébrale associée au processus de vieillissement. Une autre cause fréquente est l’hernie discale. C’est une déformation du disque qu’il y a entre chaque vertèbre de la colonne vertébrale.

Pour éviter l’apparition d’une sciatalgie :

  • Adoptez une bonne posture générale
  • Faire des efforts de façon adéquate (ex : pliez les genoux pour soulever une charge)
  • Évitez les mouvements à bout de bras (gardez les charges près du corps)
  • Évitez de forcer en torsion

Si vous souffrez de ce problème, il est conseillé d’éviter les mouvements qui reproduisent votre douleur dans les premiers temps, car plus la douleur descend dans la jambe, plus le problème s’aggrave. Il est cependant important de demeurer actif. En effet, les études ont prouvées que les gens qui cessent leurs activités et passent plus de temps couchés ou assis, ont une récupération plus longue.

Si la douleur persiste et vous empêche de reprendre vos activités, n’hésitez pas à consulter un physiothérapeute. Grâce à une évaluation, il pourra déterminer la cause de la douleur et la traiter de façon plus spécifique à l’aide de différents exercices adaptés et à des techniques de thérapie manuelle. Il pourra aussi vous conseiller pour favoriser la guérison des tissus et prévenir les récidives.

Ne laissez pas la douleur nuire à vos activités, consultez un physiothérapeute !

Retour

Inscrivez-vous à notre infolettre

De précieux conseils pour votre santé, des offres exceptionnelles, ne manquez rien de l’actualité Physio-Santé!

connectez-vous à nous