Prenez
Rendez-vous!
Conseils santé

La déchirure musculaire, appelé couramment claquage musculaire, est l’élongation traumatique d’un muscle combiné avec la destruction d’une ou plusieurs fibres musculaires. Elle survient surtout pendant l’activité physique lors d’une contraction rapide du muscle lorsque celui-ci est en position d’étirement. Par contre, il peut aussi arriver que la douleur apparaisse le soir ou le lendemain sans qu’on ne sache trop ce qui l’a provoquée. La douleur se manifeste par la sensation de recevoir un coup de couteau, de claquement de fouet ou de corde qui casse durant l’effort.

Les muscles les plus souvent touchés sont ceux des membres inférieurs, soit le mollet, les ichios-jambiers (le muscle qui forme l’arrière de la cuisse) et le quadriceps (celui qui forme le devant de la cuisse).

Il existe 4 degré de claquage musculaire : La simple élongation, la déchirure de quelques fibres, la déchirure de plusieurs fibres ainsi que la déchirure complète du muscle.

Les signes et symptômes sont : douleur locale et vive, gonflement, hématome (« bleu »), rougeur et chaleur au niveau du muscle ainsi qu’une douleur ou incapacité de contraction musculaire.

Quoi faire après un claquage : Il est important d’arrêter le jeu et de surélever le membre afin de diminuer le gonflement. Ensuite, la glace doit être appliquée plusieurs fois par jours pour les premières 72 heures. Une compression à la région atteinte aide aussi à diminuer l’œdème. Lors du retour au jeu, il est primordial de bien de s’échauffer avant la pratique du sport et d’étirer le muscle blessé en fin d’entraînement pour éviter une seconde blessure.

Si la douleur persiste, n’hésitez pas à consulter un physiothérapeute : il saura vous guider à un retour au sport sécuritaire.

Ne laissez pas la douleur nuire à vos activités !

Retour

Inscrivez-vous à notre infolettre

De précieux conseils pour votre santé, des offres exceptionnelles, ne manquez rien de l’actualité Physio-Santé!

connectez-vous à nous