Prenez
Rendez-vous!
Conseils santé - Physio-Santé

L'heure des résolutions. Pour la plupart des gens, l'une des résolutions la plus fréquente est de reprendre l'entraînement physique pour diverses raisons: santé, forme, objectif précis (voyage sportif), perte de poids, bref, toutes les raisons sont bonnes. Et elles le sont vraiment!

Toutefois, dans notre pulsion spontanée de mettre à bien nos résolutions, il arrive que nous nuisions nous-même à l'atteinte de nos objectifs. Nous partons en grand! Des fois trop grand mais surtout trop vite. Arrive alors les blessures qui nous arrêteront et mettront fin à nos bonnes intentions.

Il faut au moins 6 semaines pour implanter une bonne habitude. Dites-vous que les premiers temps seront plus difficiles mais que passé ce cap, elle entrera dans votre routine. Et le temps sera un bon allié.

Assurez-vous d'avoir été évalué par un kinésiologue. Le kinésiologue est le spécialiste du mouvement. Professionnel de la santé, possédant une formation universitaire en sciences de l’activité physique, il utilise le mouvement à des fins de prévention, de traitement et de performance.

Il planifiera avec vous des stratégies d’intervention efficaces et surtout sécuritaires afin de vous amener à adopter un mode de vie actif ainsi que de saines habitudes. Il est formé pour concevoir un programme sur mesure selon vos antécédents médicaux.

Selon votre condition physique, vous devrez respecter une augmentation graduelle de vos entraînements. Une augmentation trop rapide de l'intensité ou des charges peut finir par des blessures!

Douleurs ou blessures?

Les types de douleurs les plus fréquentes à l’entraînement sont les courbatures. Ce sont des douleurs qui surviennent lors de la reprise de l'entraînement après une période de vacances ou de convalescence, ou l'introduction de forme nouvelle d'activités ou de mouvements dans les séances. Ainsi, les courbatures sont généralement les plus élevées suite à des mouvements inhabituels et intenses. Elle atteint un paroxysme dans les 12 à 48 heures qui suivent la fin de l'exercice et disparaissent généralement en 5 à 7 jours. (1) Par exemple, après un marathon, la plupart des participants n'arrivent pas à marcher normalement avant quelques jours! Elles sont toujours d'origine musculaire.

Une blessure, elle, peut se poursuivre sur plusieurs semaines et nécessitent souvent l'intervention d'un professionnel de la santé. Elle est d'origine musculaire, tendineuse, articulaire, cartilagineuse, etc.

Mais bien souvent, la motivation dépasse la raison et on finit par en faire trop. Que faire si on croit s’être blessé?

  • Glace : À mettre le plus tôt possible lors de l’apparition d’une douleur.    
  • Repos : Ce terme que détestent les sportifs est très relatif. Il s’agit habituellement d’éviter les activités qui reproduisent la douleur.
  • Élévation et compression s’il y a présence d’enflure.
  • Éviter de suivre l’adage du «no pain, no gain». Dans les 2 premières semaines suivant une blessure, mieux vaut éviter de reproduire la douleur. Le corps essaie de guérir, donnez lui une chance! 
  • Lorsque la douleur s’atténue, évitez de «tester la blessure». Reprenez plutôt graduellement l’activité en respectant vos limites.
  • Si la condition ne s’améliore pas, n’hésitez pas à consulter un physiothérapeute. Il s’aura vous aider à reprendre le plus rapidement votre entraînement.
Alors maintenant, partez! Et bon entraînement!  
Retour

Inscrivez-vous à notre infolettre

De précieux conseils pour votre santé, des offres exceptionnelles, ne manquez rien de l’actualité Physio-Santé!

connectez-vous à nous